Image
grand angle ZAR
Image
grand angle ZAR

[Ze Awards de la Restauration 2023] Prix du Meilleur engagement RSE/RH : Jean-Philippe Moulinier, la Cantine de Chadi

Claire Cosson
Image
Jean-Philippe Moulinier

Le sourire, Jean-Philippe Moulinier, chef du service de restauration du lycée horticole et du paysage du Petit Chadignac à Saintes (17), l’a tous les jours. Normal. Ses 400 convives (internes et demi-pensionnaires) dévorent leur repas pris à la cantine. Mieux : ils en redemandent. « C’est la plus belle reconnaissance qui soit », confie l’intéressé. Une reconnaissance qui va au-delà de la prestation culinaire exécutée avec talent par l’équipe de cuisine et du plaisir qui en découle. 

Partager sur

A la Cantine de Chadi, manger a du sens. Diplômé du lycée hôtelier de Saint-Nazaire Jean-Philippe Moulinier est un chef hyper-engagé. Son objectif ? Développer « une économie circulaire de la graine à la valorisation des déchets en se basant sur l’intelligence collective de l’ensemble de la communauté éducative du lycée agricole ». En clair, impliquer les professeurs et leurs élèves pour manger une alimentation saine, équitable, durable et favorable à l’éducation au goût. 

Manger en pleine conscience

Et ça marche ! Engagée dans la démarche Mon Restau Responsable, la Cantine de Chadi est labellisée Interbio (65 % de produits bio), Commerce Equitable et même Assiettes Végétales. Des récompenses obtenues grâce à une sensibilisation concrète des élèves.

A titre d’exemple, pour donner un sens pérenne à la lutte contre le gaspillage alimentaire, la quantification des déchets a donné lieu à la mise en place de Récré Gourmandes hebdomadaires. « Ce qui n’est pas gaspillé, est redistribué sous formes de buffets », détaille le chef. Des repas ponctuels « anti-gaspi » sont organisés pour obtenir des assiettes vides. Des élèves volontaires veillent au tri sélectif…
Depuis la rentrée 2021, Jean-Philippe Moulinier va encore plus loin : il communique via un blog dédié l’éco-score de ses recettes, validé par un prestataire de service. Il a également remplacé le film alimentaire à partir de la cire collectée lors de la fabrication du miel en provenance de l’exploitation agricole… De manger en pleine conscience !

Claire Cosson
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire