Image
grand angle ZAR
Image
grand angle ZAR

Le tourisme en quête de travailleurs saisonniers

Jean-Charles Schamberger
Image
saisonniers

Le gouvernement annonce une série de 15 engagements pour améliorer l’emploi des travailleurs saisonniers dans le tourisme. Cette feuille de route guidera son action au cours des trois prochaines années autour de trois objectifs : mieux accueillir, orienter et accompagner les saisonniers ;  recruter et former plus efficacement, y compris en inter-saison ;  faciliter le logement des saisonniers.

Partager sur

Le secteur du tourisme cherche des saisonniers et le gouvernement, en concertation avec les branches professionnelles, entend bien lui donner les moyens de les trouver. A la veille de la saison estivale, le sujet devient brûlant afin de ne pas revivre certaines difficultés. La branche de l’hôtellerie-restauration a fait par exemple face à un déficit du nombre de saisonniers et à des tensions de recrutements particulièrement exacerbées sur la saison estivale 2022 et hivernale 2022-2023. Sur cette période, 65 000 postes de saisonniers n’ont pas pu être pourvus faute de candidats.
« La feuille de route pour l’emploi des saisonniers du tourisme signe pour les trois années 2023-2025 une mobilisation du Service Public de l’Emploi en lien étroit avec les branches du tourisme. Elle porte 15 engagements pour mieux accueillir, orienter et accompagner vers l’emploi les travailleurs saisonniers, pour aider les entreprises à recruter et former pour fidéliser leurs salariés et, enfin, pour faciliter l’offre de logements temporaires », expose Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’insertion. Ce dernier, ainsi que les ministres chargés du Tourisme, Olivia Grégoire, et du Logement, Olivier Klein, s’engagent donc dans une "approche structurante pour progressivement réduire les emplois vacants du Tourisme et donner à la France les conditions et les moyens de garder son rang de première destination touristique au monde".

Cette feuille de route coconstruite avec les branches professionnelles s’articule autour de trois objectifs : mieux accueillir, orienter et accompagner les saisonniers ; recruter et former plus efficacement, y compris en inter-saison ; faciliter le logement des saisonniers. Elle a vocation à s’enrichir progressivement au cours des trois années et ses résultats feront l’objet d’un bilan périodique. Ses objectifs seront éventuellement réorientés dans le cadre du Comité de filière du Tourisme.

Parmi les engagements annoncés : l’exonération d’impôt pour les loyers des logements mis à disposition des saisonniers ; la mobilisation des logements des résidences universitaires dédiées aux étudiants pendant l’année académique, mais qui sont parfois vides pendant l’été ; l’accompagnement par Pôle Emploi des employeurs dans la fidélisation des saisonniers ; la pérennisation de la « Semaine des métiers du tourisme » ; la poursuite du déploiement des guichets saisonniers, l’accompagnement des saisonniers dans la recherche de solutions d’emplois et de formations pendant l’intersaison ; la systématisation du dépôt des offres d’emplois saisonniers auprès de Pôle Emploi par les entreprises touristiques et l'accroissement du nombre de périodes d’immersion des jeunes et demandeurs d’emploi ; le développement des opportunités de contrats « complémentaires » pour assurer une activité aux saisonniers tout au long de l’année ; l'accroissement de l’effort de formation des saisonniers via les formations courtes ; la création d’une plateforme recensant les offres de logements pour les saisonniers dans les parcs publics, associatifs ou sociaux…
 

Image
saisonniers
Jean-Charles Schamberger
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire