Image
grand angle ZAR
Image
grand angle ZAR
Jean-Charles Schamberger

[Top 100] « Nous devons suivre la croissance de nos clients »

Christophe Behague
Directeur général
QSR Logistics
Image
Christophe Behague QSR Logistics

Panorama du marché des grossistes distributeurs foodservice - Entretien réalisé le 15 juin.
Zepros Distributeurs RHD 17 Spécial Top 100 - Edition 2023

Partager sur
Comment s’est déroulée l’année 2022 pour QSR Logistics ?
Christophe Behague

Nous frôlons la barre des 600  M€ de chiffre d’affaires soit 40 % de progression ! Ce chiffre est bien sûr à relativiser puisque si la croissance a été correcte en volume, à 23  %, nous avons également l’impact de l’inflation et de l’offre produit, que l’on peut évaluer à 17 % entre 2021 et 2022. Le secteur de la restauration rapide se porte bien et va chercher des consommateurs chez la restauration traditionnelle. Le segment affiche une belle dynamique d’ouvertures, à laquelle s’ajoute une création de trafic grâce à la publicité et à des offres attractives. Un secteur n’est pas dynamique par hasard.
Nous devons donc suivre la croissance de nos clients. Les tensions dans les approvisionnements se calment un peu, avec en complément une diversification stratégique des fournisseurs pour faire face à la demande. Tout cela nécessite beaucoup de présence et une forte collaboration avec les équipes des clients. Nous devons être très proches d’eux et de leurs organisations. Nous sommes vraiment la supply chain de nos clients.
 

Quels ont été les faits majeurs de l’année écoulée ?
Christophe Behague

Fin 2022, il y avait 592 restaurants, soit 474 Burger King et 118 Quick. Globalement, nous avons livré 180  000 tonnes de marchandises. L’un des événements marquants de l’année est la reprise des ouvertures de l’enseigne Quick, désormais réorganisée. 
En ce qui concerne la réduction de notre impact CO2, notre partenaire, Stef, a reçu les livraisons de nos premiers camions gaz avec près d’un an de retard. Ils commencent à assurer les tournées et à remplacer des camions de la flotte. Les livraisons vont dorénavant s’échelonner sur 2023. Ensuite, nous avons travaillé sur le renforcement de la sécurisation des installations informatiques pour nous protéger des cyberattaques, et sur l’amélioration des process. Enfin, le renouvellement de nos deux contrats, Burger King et Quick, jusqu’en 2030, nous a bien occupés ! C’est la preuve d’une vraie volonté de partenariat.
 

Comment est l’activité de ce premier semestre 2023 ?
Christophe Behague

Soutenue ! Nous avons toujours l’effet sous-jacent de l’inflation. Selon nos projections, nous devrions livrer environ 200 000 tonnes sur l’année.

Et comment appréhendez-vous le second semestre avec notamment la Coupe du monde de rugby ?
Christophe Behague

Notre saisonnalité est géographique en raison du déplacement des populations. Nous adaptons donc nos moyens sur les côtes sud pendant l’été. En revanche, nous ne nous attendons pas à quelque chose de compliqué lors de la Coupe du monde de rugby. 
Nous sommes beaucoup plus inquiets pour les Jeux olympiques de 2024. Nous aurons une concentration de millions de personnes en région parisienne, et, à ce jour, la situation n’est pas encore très claire sur ce qui sera bloqué ou pas, logistiquement parlant. Nous travaillons avec nos clients sur ce que seront les impacts sur les ventes, et ensuite nous regarderons de notre côté les contraintes logistiques qui vont nous être imposées.
 

Quels sont les dossiers qui vous occupent par ailleurs ?
Christophe Behague

Le recrutement est un sujet important mais moins prédominant que lors de la période d’après-Covid. Il n’en demeure pas moins que c’est le marché global de l’emploi qui s’est tendu, et ce, sur tous les postes. L’équilibre entre employés et employeurs s’est déplacé. Nous avons aussi quelques alternants que nous arrivons à garder. Ensuite, le groupe QSL, qui était plutôt ancré en Europe centrale et en Europe de l’Est, continue sa croissance en association avec le groupe Stef en Europe de l’Ouest. Ce couple a ainsi démarré début 2023, via une équipe dédiée, la gestion de la logistique de Burger King au Portugal soit 175 restaurants. Nous mettons en commun nos savoir-faire, sachant que Stef dispose d’un réseau entrepôts et camions très appréciables. 

Jean-Charles Schamberger
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire