Image
GRAND ANGLE SAN PELLEGRINO - S21
Image
PAVE SAN PELLEGRINO - S21
Image
BANNIERE BOTTOM SAN PELLEGRINO - S21

Etude Opinion Way pour Hub One : 73 % des clients favorables à la vaisselle réemployable, mais réticents à la consigne payante

Myriam Darmoni
Image
Hub One_GreenTrack

Selon une étude Opinion Way pour Hub One, les Français sont pour le réemploi mais ne sont pas prêts à payer une consigne. Décryptage.

Partager sur
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21

Opinion Way a interrogé pour Hub One un panel de 1 576 français de 18 ans et plus entre le 14 et le 21 novembre. Particularité ? 1 006 de ces personnes sont des consommateurs, au moins occasionnels de repas en restauration rapide. 73 % de ces clients se disent prêts à conserver la vaisselle réutilisable. Même si tous ne sont pas prêts à payer pour cela. 

L’étude conduite par Opinion Way pour Hub One précise les attentes des consommateurs sur l’usage de la vaisselle réutilisable. Pour mémoire, les enseignes de restauration rapide ayant plus de 20 places assises doivent désormais servir les repas dans de la vaisselle réemployable. C’est la mesure de la loi Agec, applicable depuis le 1er janvier 2023. 
88 % des personnes interrogées pensent que la vaisselle réutilisable est « écologique » ; qualitative (78 %) ; hygiénique (76 %) et pratique (73 %).
Et même ils la plébiscitent : 73 % des consommateurs se disent prêts à conserver de la vaisselle réutilisable. En revanche, seuls 56 % d’entre eux seraient prêts à payer pour de la vaisselle consignée pour un repas pris sur place.

La consigne à quel prix ?

En moyenne 20 centimes par article (à 57 %), 28% sont prêts à monter à 50 centimes et seuls 13 % monteraient jusqu’à 1 €. Et si le montant de la consigne pour l’ensemble du repas était facturé 1,50 €, 1 consommateur sur 2 la refuserait.

La restauration rapide est ancrée dans la vie des Français. Toute enseigne dite de « fast food » confondue, ils sont plus de 94 % à fréquenter, dont 57 % au moins une fois par mois (66 % chez les 18-24 ans). Elle aurait même tendance à supplanter le café ou le bistrot traditionnel.

  • 75 % optent pour les boulangeries-sandwicheries (Paul Brioche Dorée… ) qui sont elles aussi impactées par la fin de la vaisselle jetable, du moment où elles ont plus de 20 places assises. 
  • 45 % déclarent fréquenter les cafétarias de grandes surfaces ;
  • 34 % se rendent dans des enseignes dites « haut de gamme », type Cojean, Exki, Big Fernand…, et ce jusqu’à 54 % en Ile-de-France.
  • 93 % des clients préfèrent le sur place à la vente à emporter (86 %). 

Retrouvez l’ensemble de cette étude sur Snacking Today by Zepros

A lire : Green Track, la solution créée par Hub One pour tracer la vaisselle
 

Myriam Darmoni
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire