Options Solutions paré à la révolution

Chloé Labiche
Image
Anthony Leblond, responsable du développement commercial d’Options Solutions.

La société sœur de la maison Options qui propose un accompagnement et des solutions aux acteurs de la restauration pour faciliter le réemploi, avance à grands pas. Avec plus de 5 M€ investis dans les trois prochaines années, 5 centres de lavages dédiés et une centaine d'embauches prévus pour 2022, Options Solutions en lavera 600 millions de contenants en 2025.

Partager sur

« C’est important d’être présent sur les grands salons de l’agroalimentaire et de la restauration car nous sommes au début d’un bouleversement qui impactera tout le monde », confie Anthony Leblond, responsable du développement commercial d’Options Solutions qui exposait au Sirha Green, à Lyon en juin. Lancée il y a deux ans, la société sœur de la maison Options, spécialiste de la location d’arts de la table et de petit matériel, apporte aux métiers de la restauration et de la distribution alimentaire des solutions permettant de supprimer les déchets d’emballage et de consommation. Ceci par la mise en œuvre de prestations de fourniture, de collecte et de lavage de contenants réutilisables. 
 

5 centres de lavage dédiés en 2022

L’entreprise, qui travaille déjà avec les leaders de la restauration rapide ou collective, entend investir plus de 5 M€ dans les trois prochaines années pour soutenir cette transition écologique du secteur. Si Options Solutions s’appuie déjà sur l’expertise et les nombreux centres de lavage d’Options, elle ouvrira cette année 5 centres entièrement dédiés à son activité. Le premier a vu le jour au printemps à Paris dans une ancienne concession automobile du XVIe arrondissement, suivront Nantes (44), Bordeaux (33), Lyon (69) et Aix-en-Provence (13). « Et nous doublons notre capacité au Luxembourg d’ici fin 2022 », complète Anthony Leblond. Un plan de développement à l’international démarrant par le Benelux est également au programme et une centaine d’embauches viendra gonfler l’effectif dans les mois à venir. Une belle cadence imposée par l’ampleur des enjeux qui se profilent : si aujourd’hui l’entreprise traite près de 300 millions de contenants, elle devra en laver 600 millions en 2025. 

Chloé Labiche
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire