Image
grand angle ZAR
Image
grand angle ZAR

Logis Hôtels lance son indicateur RSE

Chloé Labiche
Image
Karim Soleilhavoup

Grande nouveauté pour Logis Hôtels qui vient de lancer son indicateur RSE dédié au secteur de l’hospitalité. Baptisé Act Eco, ce dernier sera déployé dans l’ensemble des 2 200 établissements du groupe d’ici 2024.
 

Partager sur

Ce ne sont pas moins de 70 critères qu’Act Eco, le nouvel indicateur du Groupe Logis Hôtels, évalue. Ces derniers reposent sur sept grands piliers que sont la gestion de l’énergie, de l’eau, de la biodiversité, des déchets mais également les achats responsables ainsi que l’engagement social et sociétal.

Act Eco sera mis à disposition des établissements de manière volontaire, ils pourront ainsi l’afficher sur leur page web de réservation Logishotels.com sous forme de notation sur 10. Consultable dans le détail par les clients désireux d’en savoir plus sur les critères analysés, il s’agit de valoriser d’une part les importantes avancées des hôteliers en matière de RSE et d’autre part de sensibiliser les voyageurs à cette démarche. Les 70 critères analysés seront régulièrement réévalués en fonction des retours des établissements, dans le but de donner toujours plus de valeur à cet indicateur, et aider les clients à se l’approprier.

« Il ne s’agit pas d’un nouveau label mais d’un indicateur d’engagement qui publie en toute transparence les actions concrètes mises en œuvre. Avant et pendant son séjour, chacun de nos hôtes pourra constater les actions mises en place, et rapporter chez eux les écogestes qui les auront le plus convaincus. Chaque action compte ! À chacun sa façon d’aborder la transition environnementale dans son établissement, mais faisons-le tous ensemble : c’est tout l’enjeu d’Act Eco », explique Karim Soleilhavoup, directeur général du Groupe Logis Hôtels.

De nombreuses actions déjà engagées

Outre la mise en place de ce référentiel, Groupe Logis Hôtels a déjà initié d’autres bonnes pratiques et notamment l’internalisation du service de blanchisserie. Un organisme indépendant, mandaté par l’Ademe, a mené en 2022 une étude d’impact à l’échelle d’un établissement témoin et a évalué l’économie de cette solution à environ 5 tonnes d’équivalent CO2 par an.

Le groupe affiche également 80 % minimum d’usage de produits frais et 70  % minimum de produits fait maison dans les restaurants ; une politique de réduction du gaspillage avec la suppression des savonnettes individuelles remplacées par une gamme de produits de soin en éco-pompe dans toutes les chambres quelle que soit la segmentation ; le déploiement de bornes électriques dans l’ensemble de la chaîne avec déjà plus de 300 hôtels équipés ; une centrale d’achats interne dotée de références pour réduire la consommation d’eau et d’électricité, d’alternatives au plastique à usage unique et de partenaires « Obligés Certificats d’Économies d’Energie » et enfin dispense une formation aux écogestes depuis 2021 au sein du parcours de formation interne.

Chloé Labiche
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire