Image
GRAND ANGLE SAN PELLEGRINO - S21
Image
PAVE SAN PELLEGRINO - S21
Image
BANNIERE BOTTOM SAN PELLEGRINO - S21

Éric Frechon quittera Le Bristol Paris le 15 avril

Jean-Charles Schamberger
Image
ERIC FRECHON

Seul chef étoilé à avoir passé autant d’années à la tête des cuisines d’un palace, Éric Frechon a notamment, au sein du Bristol Paris, auréolé le restaurant Epicure de trois étoiles Michelin et le 114 Faubourg d’une étoile.

Partager sur
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21

Petite révolution de palace dans la capitale ! Éric Frechon et Le Bristol Paris viennent en effet d’annoncer la fin d’une collaboration « unique et historique » de 25 ans qui aura marqué l’histoire de la cuisine et permis au célèbre palace de se hisser au sommet de la gastronomie mondiale. « Une décision mûrement réfléchie, motivée par la volonté du chef Meilleur Ouvrier de France et triplement étoilé au guide Michelin depuis 15 années d’explorer de nouveaux territoires, de se consacrer davantage au développement de son groupe et aux établissements qu’il accompagne tout comme à sa famille », est-il précisé dans un communiqué commun.

Après avoir pris les commandes des cuisines du Bristol en 1999 avec la ferme volonté de s’inscrire dans le temps long, Éric Frechon est le seul chef étoilé à avoir passé autant d’années à la tête des cuisines d’un palace. Il y a notamment auréolé le restaurant gastronomique Epicure de trois étoiles Michelin depuis 15 ans et le 114 Faubourg d’une étoile depuis 11 ans. Parmi ses plats désormais emblématiques : les Macaronis farcis artichaut, truffe noire et foie gras, gratinés au vieux parmesan, le Poireau cuit entier au grill, beurre aux algues, tartare d’huîtres « perle blanche » cébettes et citron, ou encore le Caviar de Sologne, mousseline de pomme de terre ratte fumée au haddock, etc.

Avec la direction du Bristol Paris, ce créateur insatiable a ouvert les Ateliers du Bristol, il y a 7 ans, en sacralisant au sein d’un palace les circuits courts et l’artisanat (de la boulangerie et son moulin unique installé au cœur de l’établissement – une première mondiale dans un hôtel - à la chocolaterie, en passant par la cave à fromages et le pastificio, l’atelier dédié aux pâtes).
Éric Frechon a également su transmettre son sens de l’exigence aux chefs des trois restaurants du Bristol et leur brigade, ainsi qu’aux chefs pâtissier, boulanger ou chocolatier. Une « Génération Frechon », dont font également partie Franck Leroy, Virginie Basselot, Yannick Franques, Fabien Lefebvre et Yann Maget, tous devenus MOF aux côtés d’Éric Frechon. 

« Éric Frechon a fait partie de notre famille pendant 25 ans et il a contribué à faire rayonner Le Bristol dans le monde entier. Nous sommes reconnaissants de ce qu’il a accompli, avec une fidélité, une loyauté, une passion et une détermination remarquables. Nous lui souhaitons sincèrement le meilleur pour l’avenir », commente la famille Oetker, propriétaire du Bristol Paris.

« Je remercie Éric Frechon d’avoir contribué à faire du Bristol une référence de la haute gastronomie française à Paris et bien au-delà. Pour lui, c’est un nouveau chapitre qui débute, riche, j’en suis certain, de mille promesses », témoigne Luca Allegri, président et directeur général du Bristol Paris.

« Je remercie de tout mon cœur la famille Oetker pour qui j’ai été fier et heureux de travailler pendant 25 ans. Je les remercie de la confiance qu’ils ont toujours placé en moi en nous donnant les moyens de l’excellence de tous les instants. Je remercie également mon frère d’armes, Franck Leroy, ainsi que l’ensemble de mes équipes pour le travail accompli ensemble. Je suis reconnaissant d’avoir eu la chance de travailler ces 25 dernières années avec des femmes et des hommes dont les seuls moteurs étaient la passion du métier et la satisfaction du client. Je suis heureux de pouvoir me consacrer davantage aux autres établissements que j’accompagne pour continuer à les faire grandir, tout en me permettant de passer plus de temps en famille », déclare quant à lui Éric Frechon dont le départ sera effectif à partir du 15 avril prochain.
 

Jean-Charles Schamberger
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire