Image
GRAND ANGLE SAN PELLEGRINO - S21
Image
PAVE SAN PELLEGRINO - S21
Image
BANNIERE BOTTOM SAN PELLEGRINO - S21
Sponsorisé par La pintade, le goût du bon

Manger de la viande : un équilibre à trouver entre besoins nutritionnels et enjeux climatiques

Estelle Parfus
Image
besoins nutritionnels et enjeux climatiques

Le Rapport du Haut Conseil pour le Climat « Accélérer la transition Climatique avec un système alimentaire bas-carbone, résilient et juste » publié le 25 janvier dernier met en évidence que notre système alimentaire représente 22 % de l’empreinte carbone de la France et qu’il est donc nécessaire d’intégrer la dimension environnementale dans le Plan national Nutrition santé(PNNS) si nous voulons atteindre les objectifs de décarbonation que nous nous sommes fixés.

Partager sur
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21
Image
MEGA BANNER SAN PELLEGRINO - S21

Notre petite pintade s’intègre parfaitement à l’enjeu de couvrir les besoins nutritionnels des omnivores que nous sommes, tout en limitant l’impact de la production alimentaire sur le réchauffement climatique puisque comparée à d’autres viandes, la viande de volaille a un impact CO2 faible (35 Kg de CO2/kg de protéines), sans compter que l’élevage de cette espèce « dite mineure » contribue à la résilience du système de production en maintenant une espèce adapté à la chaleur puisqu’elle est d’origine africaine.

La notion de « Manger moins, mais mieux » n’a jamais été aussi crucial pour notre planète et les Français, dotés d’une conscience écologique, ont amorcé un changement de comportement alimentaire : 45 % d’entre eux ont réduit leur consommation de viande et 93 % des sondés attachent de l’importance à la qualité de la viande. 

Progressivement, les messages actuels du PNNS de limiter la consommation de produits ultra-transformés, souvent trop gras, trop salés ou trop sucrés et d’augmenter la part de fruits et légumes, de légumineuses, de fruits à coque et de produits céréaliers complets commencent à se traduire en acte dans nos choix alimentaires.

Notre petite pintade, avec ses apports en vitamines, fer et protéines, s’acoquine à merveille avec ces accompagnements sains et savoureux, pour offrir des recettes parfaitement équilibrées et apportant tous les nutriments nécessaires, aux plus petits comme aux plus grands. 

👉 Par exemple, https://www.lapintade.eu/fr/toutes-nos-recettes/cuisse-pintade-oignons-noix-cajou

Cette petite révolution alimentaire a également pour objectif d’engendrer des impacts positifs sur la santé des citoyens, en contribuant notamment à la prévention des maladies liées à l’alimentation, comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

6 raisons de mettre la pintade dans nos assiettes :

  1. C’est un produit accessible à tous qui permet de diversifier nos sources d’alimentation.

  2. Elle possède des qualités nutritionnelles et répond aux besoins des omnivores.

  3. Cette petite volaille est élevée dans des exploitations familiales implantées localement et contribuant au dynamisme économique des territoires ruraux.

  4. Son mode d’élevage permet à la fois de garantir une excellente qualité sanitaire du produit et prend en compte les besoins comportementaux propres à l'espèce.

  5. La viande de volailles a un impact CO2 plus faible que d’autres viandes avec 35Kg /Kg de protéines produites.

  6. Cerise sur le gâteau, son goût procure une satisfaction gustative culturellement indissociable de l’acte de s’alimenter.

Image
CIP Tokster bannière
Estelle Parfus
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire