Messidor intègre Mon Restau Responsable

Jean-Charles Schamberger
Image
logo mon restau responsable

Après le Comptoir Burgers & Co Messidor de Villeurbanne, c’est au tour du Comptoir des Criques de Saint-Bel d’officialiser son adhésion à la démarche Mon Restau Responsable. Une preuve supplémentaire de la volonté de Messidor de faire évoluer les personnes accompagnées dans des structures responsables socialement et écologiquement.

Partager sur

Et de deux ! Consciente de la nécessité de s’impliquer pour un avenir plus durable, Messidor (association gestionnaire d’établissements de travail protégé et adapté en France et de dispositifs d’emploi accompagné) a fait le choix de rejoindre la démarche Mon Restau Responsable. D’abord avec le Comptoir Burgers & Co de Villeurbanne, le 15 juin, puis avec le Comptoir des Criques de Saint-Bel, ce 23 juin, via une séance publique d’engagement. Portée par la Fondation pour la Nature et l’Homme et Restau'Co, le réseau de la restauration collective en gestion directe, cette démarche vise à impulser une démarche volontaire de progrès sur la durée afin d’améliorer la qualité et l’origine des produits, le bien-être sur le lieu de restauration, les bonnes pratiques (réduction du gaspillage, économies d’eau et d’énergie...) et le dynamisme social et territorial du lieu de restauration.
« Pour nos équipes, cette démarche permet de fixer des objectifs clairs, réalisables et quantifiables ainsi que de les informer et les former à de nouvelles pratiques. Les clients quant à eux pourront profiter de produits de saison, issus du circuit court, leur garantissant ainsi une consommation plus raisonnée, respectueuse et responsable au niveau environnemental et social », commente notamment Gilles Vial, responsable restauration Messidor Rhône.
Messidor propose depuis plus de 45 ans, aux personnes fragilisées par des troubles psychiques, un travail réel et rémunéré dans des unités de productions de tailles réduites offrant un véritable service aux entreprises, économiquement viable, et un accompagnement individualisé vers l’insertion professionnelle.
 

Jean-Charles Schamberger
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire